Creo AnyMode Modeling : dans les coulisses avec Brian Thompson

Brian Thompson, responsable produits chez PTC, explique comment le fait de comprendre les différences entre les utilisateurs en fonction de leurs tâches et de leurs outils de modélisation a été déterminant pour développer Creo.

AnyMode 3D

Q : Quelle a été la plus grosse difficulté rencontrée lors de la création de cette approche de modélisation AnyMode ?

R : Le défi principal a été de repenser entièrement la manière dont nos clients utilisent la CAO. D’autant plus que nous avons inventé la modélisation solide associative, paramétrique et orientée fonction et que, pendant vingt ans, nous avons mis en évidence les avantages qu’il y avait à adopter cette approche unique. Nous avons réfléchi au développement de produits en abandonnant l’approche d’une CAO paramétrique orientée fonction au profit de plusieurs approches différentes, la plupart basées exclusivement sur la géométrie, qu’il s’agisse d’une géométrie 2D ou 3D. C’était un vrai défi mais aussi une expérience enrichissante et révélatrice. Nous avons dû repartir de zéro pour penser et comprendre la manière dont nos clients souhaitent travailler. Nous nous sommes penchés sur l’approche de modélisation directe de CoCreate et sur d’autres approches de l’industrie, en réfléchissant à la manière dont ces approches de modélisation et la géométrie qui en résulte peuvent maintenir l’interopérabilité avec les outils paramétriques orientés fonction.

Q : En quoi les utilisateurs emploient-ils différemment les outils de modélisation directe des outils de modélisation paramétrique ?

R : L’approche de modélisation directe ne nécessite pas autant la planification initiale ou la capture de l’intention de conception au début du processus. Lorsqu’ils utilisent la modélisation directe, les concepteurs travaillent avec le contenu de la géométrie dès le début ; ils poussent, tirent, déplacent des pièces de façon à obtenir simplement un certain type de résultat sans se préoccuper du chemin suivi pour y arriver. C’est une différence fondamentale. Dans la plupart des systèmes de CAO paramétrique orientée fonction, les concepteurs passent plus de temps à réfléchir à l’intention de conception voulue et à la manière de la capturer au mieux. Ils considèrent la manière dont ils souhaitent capturer, à l’avance, l’intention de conception d’étude ou de fabrication du modèle. Cela leur permet de créer leur arbre de modèle de façon à capturer l’intention de conception. La modélisation paramétrique orientée fonction est une approche très puissante car elle permet aux concepteurs d’incorporer la logique et les règles d’ingénierie dans la conception et de s’assurer que les modifications ultérieures ne s’opposent pas à cette logique. Évidemment, elle peut paraître plus complexe aux utilisateurs qui ne doivent pas capturer l’intention de conception au début de la conception d’un produit.

Q : Les concepteurs qui utilisent des outils de modélisation directe ne pensent pas à l’intention de conception ?

R : Ils pensent à l’intention de conception mais ils la capturent différemment. Les utilisateurs de systèmes de modélisation directe pensent à l’intention de conception mais ils ne disposent au mieux que d’outils limités pour la capturer et la lier réellement à la géométrie du modèle. Ils peuvent communiquer l’intention de conception dans le dessin mais, avec cette méthode, ils n’ont pas de liens concernant la création, la gestion et la résolution de la géométrie du modèle. En réalité, il s’agit simplement d’un ensemble de cotes et de tolérances qui communiquent « l’intention de fabrication » à ce stade, et celle-ci peut ne pas correspondre tout à fait à l’intention de conception que les ingénieurs veulent utiliser pour contrôler la géométrie.

Q : En général, qui utilise les outils de modélisation directe ?

R : C’est une excellente question. À l’heure actuelle, les entreprises sont nombreuses à utiliser les deux approches au cours du processus de développement de produits. Il est donc assez difficile de voir à quel type d’utilisateur convient mieux l’une ou l’autre approche. C’est bien sûr une des raisons d’être d’AnyMode Modeling : offrir à chaque utilisateur l’approche appropriée à ses besoins et à l’étape à laquelle il se trouve dans le processus de conception. Ceci dit, les analystes trouvent beaucoup d’avantages à utiliser la modélisation directe. Les analystes, qui utilisent surtout des solutions avancées de simulation et de vérification, ne savent pas comment un modèle a été créé, ni comment modifier la géométrie à l’aide d’un outil de CAO paramétrique orientée fonction. Ils ont certainement beaucoup à gagner avec une approche directe. Qu’est-ce qui intéressent les analystes ? Les analystes s’intéressent à la géométrie. Ils préparent simplement la géométrie à des fins d’analyse, généralement en la simplifiant et en lui appliquant des charges et des conditions aux limites pour voir les réactions de la géométrie dans certaines conditions. Nos clients nous ont bien fait savoir qu’ils ne voulaient pas obliger leurs analystes à maîtriser les outils de CAO paramétrique orientée fonction. Ils veulent pour leurs analystes des outils simples, rapides et efficaces permettant de travailler directement sur la géométrie.

Q : Une fois que vous aviez compris comment les concepteurs utilisaient ces outils de modélisation, quelle était la prochaine étape ?

R : Dès lors que nous connaissions les besoins des entreprises et des utilisateurs (avec le point de vue de l’expérience utilisateur) et les types de produits qu’ils développaient, nous sommes arrivés à la question suivante : comment leur permettre de travailler comme ils le souhaitent, tout en intégrant l’infrastructure au modèle de données commun ? Nous devions leur donner la liberté de choisir le mode approprié à leur travail et garantir l’interopérabilité des données entre les différentes approches de modélisation. C’était une tâche immense. Nous sommes convaincus que notre approche est unique et va redéfinir la manière dont les entreprises développent leurs produits.

Cet article a été publié dans En coulisses avec les mots-clefs : , , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>