Des conceptions qui évoluent en parallèle : le nouveau paradigme collaboratif

Avant l’avènement des outils de conception 3D modernes et des pratiques de développement collaboratif, le processus de développement de produits se déroulait selon une méthode séquentielle très structurée. Pendant la phase conceptuelle, les concepteurs laissaient libre cours à leurs idées et les jetaient sur le papier ; une fois celles-ci approuvées, ils créaient des plans 2D ou des schémas. Sur la base de ces plans 2D et de calculs techniques appropriés, les conceptions pouvaient être transmises au laboratoire chargé de construire les maquettes, puis elles étaient soumises à des tests physiques pour en vérifier l’intégrité structurelle. Une fois validées, les conceptions étaient remises au personnel de l’atelier en vue de la fabrication. Si des problèmes étaient détectés, à quelque étape que ce soit, c’était parfois littéralement le retour à la planche à dessin.

De nos jours, le processus de conception est totalement différent. Mû par la mondialisation et par la tendance à constituer une équipe de conception interentreprises, le développement de nouveaux produits est désormais un travail d’équipe. Outre des membres de l’Ingénierie, les équipes de conception étendues incluent maintenant des membres d’autres départements (Fabrication, Achats, Logistique, Services et Support, Ventes et Marketing, des partenaires de la chaîne logistique, voire des clients). Ces équipes fournissent un mécanisme qui facilite dès le début l’implication des fonctions clés prenant part à la conception, à la production et au service après-vente d’un produit.

Au fur et à mesure que le modèle du produit progresse dans le cycle de conception, les membres des équipes évaluent souvent simultanément les problèmes liés à certains aspects : facilité d’entretien du produit, capacité à pénétrer le marché, intégrité structurelle, facilité d’assemblage et usinabilité. Après quoi, ils apportent les modifications requises au modèle, ou les recommandent, selon l’expertise qui est la leur. Ces efforts de développement collaboratif donnent lieu à la conception parallèle du produit et du processus, et ils incitent les intervenants à considérer dès le début les facteurs qui influencent le succès d’un développement de produits compétitifs.

L’objectif du développement de produits parallèle est de pouvoir mettre rapidement sur le marché des produits répondant aux besoins du client en y intégrant des fonctionnalités propres à plusieurs disciplines. Le développement est parallèle de deux façons : il s’appuie fortement sur des équipes multifonctionnelles qui travaillent en simultané, et sur des équipes qui, elles-mêmes, effectuent autant de tâches que possible en parallèle.

Le développement de produits parallèle permet aux spécialistes de chaque domaine de contribuer directement à la conception du produit aussi tôt et aussi fréquemment que possible. Si les efforts de conception en parallèle aident les entreprises à accélérer fortement le cycle de conception, cette méthodologie ajoute aussi de nombreux niveaux de complexité. Au fur et à mesure que l’équipe travaille à l’élaboration des modèles CAO, exécute des analyses et des simulations, configure des systèmes et collabore, les modèles CAO deviennent de plus en plus complexes. En conséquence, les équipes doivent veiller à l’organisation de l’énorme quantité de données produit générée, toutes ces informations devant être accessibles à tous les participants, à n’importe quel moment.

Parce que c’est essentiel au bon déroulement du projet, les responsables doivent veiller à la synchronisation des conceptions réparties, et coordonner les projets et les équipes répartis. Perdre de vue les actions nécessaires à la coordination des équipes de conception peut engendrer une perte de contrôle des projets. Une entreprise moderne doit être agile et ressembler à un réseau de nœuds interconnectés qui travaillent en parallèle et ont besoin d’être synchronisés en permanence de façon dynamique. Pour gérer le processus de conception en parallèle, des solutions technologiques clés, comme des outils de collaboration, doivent être implémentés.

La conception de produits en parallèle constitue un véritable défi pour les ingénieurs qui ont toujours été habitués à penser de façon séquentielle. Dans le nouveau paradigme, les modèles n’évoluent plus, au cours du développement, de façon séquentielle. Le modèle du produit est révisé en permanence, au fur et à mesure des analyses et des simulations menées en simultané, alors même que la planification du processus de fabrication est à l’étude de façon à réduire les délais de mise sur le marché.

Ce nouveau paradigme modifie également le rôle des ingénieurs qui doivent souvent être les gardiens des données produit, en ce sens qu’ils doivent faciliter l’accès de leurs collaborateurs aux bonnes données de conception, dans un format aisément compréhensible, tout en veillant à la fidélité du modèle CAO de référence. Répétons-le, il existe de nombreuses solutions technologiques pour faciliter ces efforts, mais culturellement elles représentent un défi par rapport à la façon dont les ingénieurs voient le développement de produits et leur rôle au sein de ce processus.

La conception de produits en parallèle peut aider les entreprises à optimiser les efforts de développement collaboratif de leurs équipes interentreprises multidisciplinaires et de leur chaîne logistique dans le but d’accélérer le processus de conception, de maintenir des coûts de développement acceptables et d’améliorer le chiffre d’affaires de l’entreprise. Cependant, pour ce faire, les entreprises doivent continuer à implémenter des processus et des technologies capables de prendre en charge ce développement parallèle. Mis à part une réduction des erreurs et des délais de mise sur le marché, cette dynamique donne lieu à un processus de conception plus créatif et plus intuitif qui favorise une plus grande innovation au sein de toutes les équipes de développement de produits de l’entreprise, quelle que soit leur répartition géographique.

En donnant à tous les membres de l’équipe la liberté de choisir les outils de modélisation qu’ils préfèrent, Creo favorisera-t-il, plus que les solutions d’aujourd’hui, les efforts de développement de produits parallèle ? Donnez-nous votre avis à ce sujet.

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>