Verrouillage technologique : pas de solutions valables pour la fabrication ?

razorUn rasoir nécessitant des lames de marque spécifique. Un smartphone fonctionnant sur un réseau unique. Un livre numérique s’affichant uniquement sur des lecteurs propriétaires.

Nous sommes fréquemment confrontés à des verrouillages technologiques au quotidien lorsqu’un produit ou un système nous lie pour toujours à un autre produit ou système. C’est généralement peu pratique, et au pire, cela coûte un peu plus cher.

Mais dans le domaine professionnel, le verrouillage technologique peut être vraiment limitant. Imaginez que vous ne puissiez pas faire migrer vos données d’entreprise vers des outils de veille stratégique plus récents et plus performants, ou que vos informations électroniques personnelles ne puissent pas être lues par un système logiciel RH plus moderne. Ce type de verrouillage peut s’avérer extrêmement limitant pour l’entreprise en termes de choix, de souplesse, de bonnes pratiques, et même d’utilisation de nouvelles technologies. Et malheureusement, pour la plupart des fabricants, des bureaux d’études et des équipes, le verrouillage technologique est une réalité quotidienne.

Le piège de la CAO

Pour la plupart des entreprises, les personnes constituent le bien le plus précieux. Pour les fabricants, en particulier, ces personnes sont intimement liées à la propriété intellectuelle et aux données de conception de produits. Or, la majeure partie de la propriété intellectuelle et de l’intention de conception est capturée et exploitée à partir de dessins 2D ou de fichiers de modèles 3D. Dans de nombreux cas, les données CAO de l’entreprise représentent la plus grande part de sa propriété intellectuelle.

Malgré l’importance qu’il revêt, c’est le système de CAO lui-même qui intègre généralement les pires cas de verrouillage technologique.

Tous ceux qui travaillent avec des données de sources externes vous le diront : les systèmes CAO lisent mieux leurs propres fichiers natifs. Bien sûr, les éditeurs de CAO vous diront que leurs produits peuvent lire ou exporter des fichiers dans des formats neutres ou standard, mais en réalité, la version neutre est bien souvent appauvrie lors de la conversion, aucune propriété intellectuelle ou intention de conception n’étant alors plus disponible dans le nouveau système. Les entreprises tentent de mettre en place différentes solutions pour contourner ce problème et maintenir la propriété intellectuelle, mais le résultat est généralement peu satisfaisant : elles maintiennent leurs outils CAO hérités pour pouvoir éditer efficacement les données existantes et en installent de nouveaux pour favoriser les améliorations futures en matière de développement de produits.

Une enquête1 récente portant sur des fabricants de différents secteurs a montré que 82 % de tous les répondants disposent d’au moins 3 outils ou formats de CAO en place. Plus étonnant encore, 43 % en possèdent au moins 5. De même, une enquête réalisée en 2010 par PTCau niveau mondial2 auprès de 4 000 utilisateurs de tous types de produits CAO a montré que le plus grand nombre de répondants considérait le verrouillage technologique comme leur plus grande frustration en matière de CAO :

  • 32 % d’entre eux ont déclaré qu’apporter des modifications à une conception CAO, surtout quand celle-ci a été créée par un autre utilisateur, était la chose la plus frustrante qui soit.
  • 19 % se sont plaints qu’il n’y ait aucun moyen satisfaisant d’utiliser de façon productive les données provenant de plusieurs systèmes CAO.

Certains ont indiqué que les équipes consacraient 25 à 70 % de leur temps à résoudre ce genre de problèmes, ce qui nuisait à la conduite du développement de produits.

Deux solutions possibles

Il semble que deux solutions évidentes permettent d’éviter les problèmes liés au verrouillage. L’une consiste à utiliser en standard un outil CAO unique, ce qui implique la recréation des données héritées dans un format de fichier donné ; l’autre à maintenir plusieurs outils CAO, ce qui offre la souplesse de pouvoir travailler dans différents formats natifs.

Ces deux approches impliquent des compromis :

  • La recréation de toutes les données dans un nouvel outil peut s’avérer difficilement réalisable en termes de personnel et de coût, bien des fabricants ayant des volumes considérables de données 2D et 3D.
  • Le maintien de plusieurs outils CAO en interne aboutit souvent à un doublement en termes de frais, de formation et de données. Vous pouvez également vous attendre à une augmentation des coûts de maintenance, d’informatique, etc.

Une troisième solution possible ?

Si le verrouillage technologique est un vrai problème, il ne fait aucun doute que les nouvelles technologies en viendront à bout sans nécessiter la recréation des données existantes. Ces technologies permettront aux fabricants d’investir dans de nouveaux outils de conception, d’exploiter les données existantes, d’ajouter seulement les données et l’intention de conception nécessaires dans les fichiers existants, et de développer des produits plus rapidement, à moindre frais et dans des délais plus courts que leurs concurrents.

Quelle est la situation dans votre entreprise ? Les outils disponibles dans votre environnement d’ingénierie forcent-ils un verrouillage technologique ? Les données héritées vous empêchent-elles de basculer vers de nouveaux outils de conception ? Une partie des données ou de l’intention de conception de vos produits est-elle capturée dans un format de conception propriétaire ? Disposez-vous d’outils CAO hérités pour l’utilisation des données héritées ? Avez-vous consacré du temps à recréer des données ? Dites-nous comment vous faites face au verrouillage technologique CAO.

1 Enquête réalisée par Aberdeen Group, « Working with Multi-CAD? Overcome the Engineering Collaboration Bottleneck », décembre 2010

2 Enquête réalisée par PTC entre juillet et août 2010

Image de rosipaw

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>