Le directeur des systèmes d’information s’exprime : restrictions budgétaires, investissement et ce que Google peut nous apprendre

Alors que le ralentissement économique n’est pas totalement terminé, 2011 apparaît comme une année record pour les fabricants. En réaction à cela, beaucoup de directeurs de systèmes d’informations changent de stratégie et ne s’efforcent plus uniquement de survivre mais de se distinguer de leurs concurrents.

Dans cette interview en deux parties, nous discutons avec Roberto Dolci, directeur des systèmes d’information chez System Logistics. System Logistics appartient à System Group, leader mondial de l’automatisation industrielle.

System Logistics conçoit et fabrique des machines et des systèmes complets pour les solutions de stockage automatisé. Ces solutions vont de la simple machine configurable aux grandes usines, ce qui correspond à plus de 800 000 camions de marchandises par an.

GH : En tant que directeur des systèmes d’information chez System, quelles tendances observez-vous ?

Roberto Dolci : Toutes les tendances qui me permettent de réaliser correctement mon travail m’intéressent.

Mon rôle implique trois objectifs :

  • Augmenter la productivité des employés. C’est là ma priorité. C’est dans cette optique que nous avons démarré l’évaluation de nos outils d’ingénierie en 2010.
  • Maximiser la réutilisation des ressources actuelles et des protocoles IP. C’est la raison pour laquelle je recherche des applications plus virtuelles et plus ouvertes.
  • Accélérer le développement de produits. Sur ce point, je cherche à mieux gérer les configurations de nos machines et à réutiliser ce qui a déjà été conçu.

GH : Au cours des deux dernières années, le secteur de la fabrication a été frappé par de nombreuses restrictions budgétaires. Cela a-t-il une incidence quelconque sur votre rôle en tant que directeur des systèmes d’information ?

RD : Les directeurs des systèmes d’information qui réussissent sont progressivement en train de modifier leur stratégie. Il ne s’agit désormais plus de réduire les coûts mais d’aligner les objectifs sur ceux de l’entreprise. Par exemple, dans notre entreprise, l’innovation et le leadership technologique de nos solutions sont des aspects primordiaux qui permettent de faire la différence avec nos concurrents. Notre philosophie est centrée sur le client. C’est pourquoi nous consultons nos clients et concevons nos produits en collaboration avec eux.

GH : Comment vos objectifs s’alignent-ils sur ceux de l’entreprise ?

RD : Mon rôle est de recommander et de mettre en œuvre les technologies capables de prendre en charge les processus via lesquels l’innovation et la nouvelle technologie peuvent être intégrées à nos produits. Avant d’avancer une idée, ce qui en toute honnêteté s’avère souvent rapide et peu coûteux, j’observe les solutions qui nous permettent de décider des concepts qui méritent un investissement lourd en temps et en argent, et engagent la notoriété de l’entreprise, pour les intégrer à nos produits. Ensuite, je regarde les solutions capables de prendre en charge le développement rapide de ces idées pour les transformer en solutions.

GH : Comment un directeur de systèmes d’information peut-il encourager l’innovation et la créativité d’une entreprise ?

RD : Le premier point est d’adopter une perspective à l’échelle de l’entreprise pour doper l’innovation et la créativité. Prenez Google, par exemple. Tous les employés de Google peuvent passer 20 % de leur temps à travailler sur leurs propres conceptions. Beaucoup d’entre eux travaillent ensemble sur des idées qui n’ont souvent aucun rapport avec leurs projets actuels ou leurs responsabilités. Nombre de ces idées deviennent des solutions réelles. D’ailleurs, 50 % des nouveaux produits et fonctionnalités de Google proviennent de ce type de réflexion et de travail. Imaginez si nous pouvions encourager ce type de partage et nous inspirer des idées des uns et des autres pour concevoir de nouveaux produits et de nouvelles fonctionnalités.

GH : Comment appliquez-vous cette idée à une entreprise de fabrication classique ?

RD : Tout d’abord, nous devons reconnaître que les meilleures idées naissent de la collaboration. Ces idées sont ensuite amenées à évoluer pour devenir des solutions. Par ailleurs, nous devons garder à l’esprit que tout le monde dans l’entreprise peut contribuer à une idée. Chez Google, si les éléments de base de la visualisation d’idées sont les programmes logiciels, chez nous, la visualisation se fait principalement via des données de conception.

GH : À quels secteurs technologiques vous intéressez-vous pour améliorer l’innovation et la créativité dans votre entreprise ?

RB : Nous recherchons des solutions capables d’encourager l’innovation dans l’ensemble de l’entreprise et d’aider les employés à capturer leurs idées, à les partager et à s’en servir pour créer des produits nouveaux. Nous recherchons des solutions capables de prendre en charge une vaste gamme d’utilisateurs : ceux qui n’ont aucune expérience des outils de conception, ceux qui les utilisent de manière occasionnelle et ceux qui les utilisent à toute heure de la journée.

GH : Comment mesurez-vous la rentabilisation des investissements des technologies de ce type ?

RB : À la fin de la journée, nous mesurons la productivité et la rapidité de l’utilisateur en termes de conception, de développement et de livraison de nouveaux produits sur nos marchés.

Dans la seconde partie de cette interview, Roberto partage ses opinions sur Creo et explique comment cette solution va permettre à Systems Group de favoriser l’innovation et d’intégrer les nouvelles technologies dans son développement de produits.

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>