Crowdsourcing et conception de produits

crowdsourcing« Mais qu’est-ce que le crowdsourcing ? » pourront tout d’abord se demander certains après avoir lu ce titre. Prenons donc une minute pour le définir avant de décrire en quoi il affecte la conception de produits. Le crowdsourcing, par définition, est le fait d’externaliser les tâches habituellement effectuées par un employé ou un sous-traitant et de les confier à un large groupe indéfini de personnes ou à une communauté (« crowd ») via une transaction ouverte.

L’invitation, en général envoyée via Internet, sollicite le public pour lancer des idées à propos d’une nouvelle technologie ou, dans certains cas, effectuer une tâche de conception, également appelée conception communautaire ou conception participative. L’objectif sous-jacent consiste à engendrer une innovation et une créativité humaine plus importantes, des éléments qui peuvent manquer dans un environnement de développement produits classique, soumis à des plannings stricts et à des budgets serrés, à des habitudes et des processus de conception bien établis qui peuvent réprimer involontairement toute créativité et innovation réelle.

La première voiture conçue grâce au crowdsourcing

La marque automobile la plus populaire au Brésil, Fiat, a présenté un nouveau projet, Fiat Mio, pour le crowdsourcing d’un modèle de voiture entièrement nouveau, y compris des composants mécaniques. En étroite collaboration avec une agence Web basée à Sao Paulo, Fiat a construit une plate-forme Web et constitué un groupe de contributeurs qui correspondaient de manière inespérée aux exigences de la société. Le site a été pris d’assaut par plus de 10 000 suggestions provenant de 160 pays, qui ont ensuite été examinées par l’agence puis présentées à Fiat.

Les idées générées autour de ce projet, protégées par la licence Creative Commons, allaient des choses les plus simples, la distribution du manuel d’utilisateur sur clé USB, aux plus ridicules, l’utilisation des déchets comme carburants. Après la génération des idées, l’attention s’est portée sur les questions concernant l’ergonomie, la sécurité, les matériaux, le design, l’« infotainment » et la propulsion. Juste avant le lancement, c’est aux idées concernant la marque et le marketing qu’une importance particulière a été accordée.

Conception de meubles qui plaisent au public

Un éditeur de mobilier vivant à New York et spécialisé dans les nouveaux designs européens, scandinaves, américains utilise le crowdsourcing et les médias sociaux de manière très créative. La société, appelée Stylefactory (www.stylefactory.com), vend ses articles en ligne et demande l’avis des clients concernant les produits qui doivent être mis sur son site Web, dans la section « My Factory ». La section présente des produits de récupération et des produits finis pour lesquels les membres de la communauté peuvent émettre un avis favorable (« make it ») ou défavorable (« drop it ») puis partager leurs opinions via Facebook ou Twitter.

L’éditeur utilise également le crowdsourcing pour déterminer les designs qui seront produits. Les designs les plus populaires sont envoyés vers la section « Buy », et une fois qu’un nombre suffisant de personnes s’est engagé à acheter un certain objet, ce dernier part en production. Ce qui permet à la société de connaître la quantité appropriée d’un article avant d’en lancer la production et de garantir des prix abordables aux clients.

Site pour inventeurs excentriques (Quirky)

Quirky est un site Web permettant aux graines d’inventeurs de se réaliser, sans les aspects d’ingénierie, de distribution, financiers et juridiques habituellement présents. Chargez seulement une idée sur Quirky, moyennant 10 dollars, et invitez les membres de la communauté Quirky à faire part de leurs commentaires. Les meilleures conceptions sont désignées « produit de la semaine » et pour ceux qui arrivent à s’attirer un nombre suffisant d’acheteurs, la mise en production est lancée.

Si le produit commence à rapporter de l’argent, 30 % revient à la communauté Quirky, une partie à l’inventeur et le reste va aux membres qui l’ont commenté pendant la semaine d’approbation. La motivation financière pousse la communauté Quirky, qui compte maintenant près de 45 000 membres, à rester active. Jusqu’à maintenant, le site, lancé en 2009, a vu naître 80 produits, dont 28 sont vendus dans des magasins de vente au détail répartis dans le monde entier.

Ben Kaufman, 24 ans, est le fondateur et président-directeur général de Quirky. Il pense que le crowdsourcing ne peut pas fonctionner seul car l’idée que la communauté mondiale est plus intelligente qu’un groupe d’experts n’est pas viable. « C’est le travail combiné des experts et de la communauté qui fonctionne admirablement », déclare-t-il. Il est vrai que la relation marche dans les deux sens. « Les utilisateurs demandent des conseils à nos concepteurs experts sur leur travail, ce qui rend nos experts encore meilleurs. Et nos concepteurs rendent le monde plus intelligent. »

Il y a plusieurs raisons irréfutables pour lesquelles les sociétés devraient mettre en place une forme de crowdsourcing. D’une part, cela oblige les sociétés à écouter tous les commentaires, bons ou mauvais, et à se confronter à la réalité afin de connaître la vision qu’ont les clients de leurs produits ou de leurs marques. Grâce à l’ouverture du design au client, la communauté peut ressentir un vrai sentiment de propriété envers les produits de la société. Quel est donc le résultat ? Les sociétés peuvent trouver sur Internet une source quasiment inépuisable de grandes idées et d’inspiration, mais un processus attentif d’examen par des experts est également essentiel pour pouvoir produire un produit qui va provoquer l’intérêt et, à terme, se vendre.

Image de kmeron

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>