En coulisses : Aides à l’adoption de Creo 1.0

Grâce à notre entretien avec Matt Cohen, nous savons que PTC University peut former nos utilisateurs et que le site Web LearningExchange recèle une multitude de conseils pratiques et de vidéos utiles, créés par nos développeurs et différents experts PTC. Et parce que nous souhaitons que votre expérience des produits PTC soit une réussite, LearningExchange est totalement gratuit !

En ce moment, les employés de PTC University mettent les bouchées doubles pour créer des aides favorisant l’adoption de Creo 1.0. Avec neuf applications, une multitude d’extensions, différentes approches d’adoption et une foule de nouveaux utilisateurs à prendre en compte, l’équipe a fort à faire.

Pour en savoir plus sur les aides à l’adoption de Creo 1.0, j’ai rencontré Spencer Cutting, vice-président du portefeuille de produits et du développement pour PTC University, qui m’a semblé assez fatigué.

GH : Creo modifie-t-il la manière dont PTC développe ses aides à l’adoption ?

Spencer Cutting : Il a fallu tout repenser. Dans la vision et la stratégie de Creo, nous proposons les bonnes applications aux bonnes personnes, pour qu’elles effectuent les bonnes tâches au bon moment. Nous devons répondre aux besoins des utilisateurs de ces applications, et notamment aux néophytes en conception 3D. Ajoutez à cela que les utilisateurs doivent être opérationnels rapidement, éventuellement sans avoir suivi de formation en salle traditionnelle, et il nous faut revoir complètement les procédures d’élaboration et de mise au point des aides à l’adoption.

GH : Qu’est-ce qui a changé ?

Spencer Cutting : Beaucoup de choses. Examinons les applications Creo 1.0. Notre ambition avouée est de fournir des aides à l’adoption pour chacun des rôles servis par ces applications.

Auparavant, la plupart des ingénieurs étaient formés à la CAO 3D (essentiellement paramétrique), puis se concentraient sur les extensions dont ils avaient besoin dans leurs tâches respectives. Aujourd’hui, les utilisateurs choisissent une application en fonction de leur rôle et de la tâche à accomplir. Vous comprenez bien qu’un utilisateur qui souhaite utiliser une des applications Creo View ne recherche que l’aide correspondant à son rôle et à la tâche en cours. Le tout, rapidement. Donc notre première priorité a été d’élaborer une approche qui propose la bonne aide à l’adoption pour chaque rôle et chaque application.

La seconde priorité consiste à adapter nos supports au temps que les personnes souhaitent consacrer à l’adoption des applications Creo. Là encore, la situation est très variable en fonction des applications. L’application Creo Sketch ne nécessite pas ou peu d’aide pour être exploitable par les utilisateurs. En revanche, Creo Parametric requiert une bibliothèque plus complète d’aides à l’adoption, ainsi qu’une formation aux bonnes pratiques, pour optimiser la productivité des utilisateurs et le développement de produits.

Le type requis d’aide à l’adoption est également un sujet qui mérite discussion. Pour certaines applications, une formation en direct peut constituer la meilleure solution. Pour d’autres, les aides à l’adoption peuvent être intégrées directement dans le produit. Pour d’autres applications encore, aucune aide à l’adoption ne se justifie.

GH : Il semble que votre panel de possibilités et d’approches soit relativement large, non ?

Spencer Cutting : Oui, et nous utilisons nos propres solutions pour résoudre ce problème. La plupart du temps, les formations s’appuient sur des didacticiels ou des exercices pratiques, avec des tâches dont la durée varie généralement entre 1 et 5 minutes. Certaines parties peuvent être communes à plusieurs applications, notamment celles concernant la navigation dans l’interface utilisateur, l’enregistrement d’un fichier ou la visualisation panoramique d’une vue. Imaginez que chacune de ces parties soit disponible sous la forme d’un composant modulaire. Selon l’application et la tâche à accomplir, ces modules pourraient être assemblés en fonction des besoins de l’utilisateur. Nous exploitons notre propre solution Arbortext pour capturer, gérer et assembler des aides à l’adoption en fonction de l’application et du rôle. Et même du mode de formation approprié : en ligne au rythme du participant, intégrée au produit, interne, etc.

GH : Bien, entrons dans les détails. Qu’est-ce que Creo 1.0 proposera gratuitement ?

Spencer Cutting : Nous prévoyons de mettre en ligne plus de 150 aides à l’adoption pour Creo 1.0 sur LearningExchange et LearningConnector. Toutes seront en accès libre et gratuit. Concernant Creo 1.0, les vidéos portent principalement sur Creo Direct et Creo Parametric.

GH : Si quelqu’un possède les bibliothèques de formation en ligne, quelles sont celles qui seront disponibles pour Creo 1.0 ?

Spencer Cutting : Cela dépend de la bibliothèque de formation en ligne achetée, mais toutes les bibliothèques intègrent maintenant le contenu de Creo 1.0. Par exemple, si un utilisateur a acheté la bibliothèque de formation en ligne pour Creo Parametric, il dispose d’un peu plus de 50 jours de formation sur Creo 1.0 et a accès aux supports existants sur Creo Elements/Pro (auparavant appelé Pro/ENGINEER). Je conseillerais aux entreprises d’acheter ces bibliothèques. Elles constituent un moyen très économique de dispenser des formations efficaces en cas de besoin, sans obliger l’utilisateur à se déplacer pour assister à un cours.

GH : Qu’en est-il des formations animées par un formateur ?

Spencer Cutting : Actuellement, nous mettons à jour toutes nos formations en salle sur Creo Parametric et nous en créons d’autres pour les nouvelles applications. Là encore, celles-ci seront disponibles de différentes manières : virtuellement ou sur site, que ce soit chez PTC ou dans les locaux du client.

GH : Que pouvez-vous nous dire sur les dates de disponibilité et les versions localisées ?

Spencer Cutting : Selon nos estimations, la plupart des formations mises à jour seront disponibles en anglais peu après les premières livraisons aux clients, en juin 2011. Le contenu localisé devrait suivre huit semaines après.

Il était temps de conclure cet entretien. Spencer Cutting souhaitait retourner travailler sur les aides à l’adoption de Creo 1.0. Je ne voulais pas le monopoliser trop longtemps.

Soyez à l’affût des futurs articles En coulisses qui explorent d’autres méthodes utilisées par PTC University pour optimiser la productivité des entreprises grâce à Creo.

Cet article a été publié dans En coulisses avec les mots-clefs : , , , , , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>