Relever les défis du développement de produits au niveau mondial

globeLe développement de produits est devenu un processus mondialisé dans de nombreux secteurs : les produits sont de plus en plus décomposés en pièces, celles-ci étant créées sur différents sites dans le monde, puis rassemblées pour l’intégration et les essais.

Cette transition a profondément modifié l’environnement des fabricants qui doivent préserver la cohérence et l’unité des opérations pour continuer à stimuler la croissance et l’innovation et rester ainsi compétitifs sur les marchés actuels où règne une concurrence féroce.

Dans quasiment chaque secteur, le développement de produits est désormais une affaire de collaboration internationale, où des équipes d’ingénierie qualifiées, dispersées géographiquement, développent des produits de manière collaborative. Les facteurs favorisant cette tendance comprennent : les pressions concurrentielles croissantes, la disponibilité de grands talents à l’étranger, l’existence de meilleurs outils de collaboration et de communication numériques, et l’émergence de nouveaux marchés en expansion à l’étranger.

Les fabricants internationaux doivent développer et mettre en œuvre de bonnes pratiques pour réussir à déployer des stratégies de développement de produits coordonnées, capables de prendre en compte les délais, et de transcender les frontières et les barrières linguistiques. Les avantages attendus du développement mondialisé de produits incluent : une meilleure efficacité technique liée aux ressources à faible coût, l’accès à une expertise technique internationale, de nouveaux marchés pour les produits au niveau mondial et une affectation plus souple des ressources grâce à l’externalisation.

La modification des pratiques et des processus existants pose toutefois un grand nombre de problèmes stratégiques et tactiques que les entreprises doivent surmonter pour déployer avec succès le développement de produits à l’échelle mondiale (GPD).

Examinons quelques-uns de ces problèmes.

Propriété intellectuelle (PI). Le partage de données produit, de conceptions et de technologies de valeur avec des intervenants extérieurs à l’entreprise rend la protection de la propriété intellectuelle encore plus complexe. Les entreprises doivent définir les produits et les processus dans une structure modulaire pour faciliter la protection de la propriété intellectuelle.

Méthodologie de processus. Les entreprises doivent développer une méthodologie permettant de déléguer les tâches aux différents sites répartis dans le monde. Lorsqu’un site distant est impliqué dans un travail qui fait partie d’une tâche plus large, il doit exister un processus qui divise la tâche en plusieurs étapes claires, détermine les étapes qui incombent à chaque site, puis reconfigure le processus pour permettre les transferts, les revues et les approbations nécessaires.

Modularité des produits. Souvent, des sous-systèmes ou des composants entiers sont externalisés vers des équipes de conception situées sur d’autres sites. Les architectures produit modulaires peuvent faciliter la coordination globale de ces produits. Des interfaces clairement définies entre les modules facilitent leur développement séparé et leur intégration éventuelle dans le produit final.

Intégrité des données. Les données d’une entreprise internationale doivent être réparties entre plusieurs sites, souvent dispersés géographiquement. Lorsque chaque site utilise ses propres outils et bases de données, la disponibilité, l’accessibilité et l’auditabilité des données peuvent devenir des enjeux majeurs. Pour préserver l’intégrité des données à l’échelle globale de l’entreprise, il est impératif d’établir de bonnes pratiques de gestion des données et des fichiers. En outre, une base de données ou un système de conception doit être reconnu comme le système parent et tous les utilisateurs doivent comprendre l’impact des modifications qu’ils apportent aux données source.

Gestion des modifications organisationnelles. Les problèmes les plus complexes du GPD sont ceux qui concernent les rôles et les comportements des individus, ainsi que les nouvelles compétences attendues de leur part. Des formations et des plannings rigoureux doivent être mis en place pour les personnes qui jouent un rôle critique dans l’exécution du développement de produits au niveau mondial.

Relever les défis

La transition vers le développement de produits à l’échelle mondiale doit introduire de nouvelles méthodes de collaboration entre les équipes et les individus, indépendamment des fuseaux horaires, des langues, des cultures et des entreprises, et ces différences doivent être prises en compte dès le début. Les fabricants doivent adopter une approche systématique qui considère les trois éléments essentiels du développement de produits au niveau mondial : le processus, les personnes et la technologie.

Un des facteurs clés du succès de ce type de développement semble être la standardisation, aussi bien des outils que des processus. Les équipes de conception des régions à faible coût risquent de ne pas posséder l’expertise requise des outils de conception haut de gamme utilisés aux États-Unis et dans les autres régions à coût élevé, ou de ne pas avoir accès à des outils de même niveau. Une gestion décisive doit pouvoir mettre en place des outils de développement de produits standardisés pour concevoir les nouveaux produits, ainsi que des processus standardisés et documentés. La standardisation des processus et des outils dès le début du processus de développement de produits à l’échelle mondiale contribue à favoriser la conformité et une méthodologie efficace.

Les systèmes de gestion du cycle de vie du produit (PLM) peuvent aider les fabricants à créer des environnements numériques ouverts et sécurisés pour mettre en œuvre un développement de produits qui protège la propriété intellectuelle et permet à toutes les équipes de conception réparties d’accéder aux données de conception les plus récentes. Les systèmes PLM permettent également aux fabricants de suivre l’ensemble des processus et des tâches, quel que soit le groupe en charge de leur exécution et où qu’il se trouve, et ce, à chaque stade du cycle de développement du produit. Grâce à ces systèmes, les fabricants peuvent par ailleurs assurer le suivi des modifications techniques et les gérer pour que toutes les personnes concernées puissent en mesurer l’impact.

En mettant en place les outils et les processus standardisés appropriés, les fabricants peuvent réussir leur développement de produits au niveau mondial, et bénéficier ainsi de plus de moyens et de ressources, dynamiser la croissance de leur entreprise et favoriser l’innovation.

Votre entreprise est-elle engagée dans le développement de produits à l’échelle mondiale et, dans l’affirmative, quels sont les défis auxquels elle est confrontée ?

Image de fsse8info

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>