Faciliter la migration des plans 2D en 3D

2d CAD printoutsL’avènement de la CAO 3D a révolutionné la manière dont sont conçus les produits et permis aux entreprises de réaliser des économies considérables sur la rentabilisation des investissements, tout en concevant de meilleurs produits plus rapidement que jamais. Outre cela, le modèle CAO 3D qui contient une masse de renseignements précieux peut être utilisé dans le cadre d’applications en aval pour faciliter et accélérer le processus de développement à l’échelle de l’entreprise.

Alors que la majeure partie du développement de produits est aujourd’hui réalisée en 3D, il existe toujours une importante quantité de données de conception résidant sous la forme de plans 2D. Beaucoup d’entreprises choisissent de conserver leurs plans 2D existants, et les compétences et l’expertise associées qu’ils ont accumulées au fil du temps. Près des trois quarts des fabricants continuent aujourd’hui d’utiliser la 2D pour certaines applications, telles que les dessins d’atelier ou pour collaborer avec des fournisseurs et des clients extérieurs.

Malgré l’utilisation continue des outils 2D, les fabricants ont beaucoup de bonnes raisons de passer à la 3D. Pour les fabricants d’aujourd’hui, la compétitivité est devenue une nécessité. Reste à définir ce qu’il convient de faire avec le coffre au trésor qui renferme les plans 2D hérités. Quelle quantité de ces données héritées doit être convertie en 3D ? Quand devez-vous les convertir ? Faut-il acheter des outils de transition pour les convertir en interne ou faire appel à une entreprise extérieure qui les convertirait à votre place ? Voici quelques-unes des questions auxquelles les fabricants doivent faire face en ce qui concerne les données héritées.

Exploitation de la 2D en vue d’une réutilisation

La réutilisation des conceptions est une méthode efficace pour permettre aux fabricants de réaliser des économies de temps et de coût sur leurs processus de développement de produits. Cependant, la migration des plans 2D dans des systèmes de CAO 3D est un processus générateur d’erreurs et qui s’avère plus laborieux que si les ingénieurs devaient reconstituer les données 3D à partir de zéro. Malgré le fait que les dessins hérités contiennent souvent des informations de conception critiques, l’extraction de ces données vers un format utilisable est souvent problématique car les systèmes (matériel, logiciel CAO ou système d’exploitation) avec lesquels elles ont été créées peuvent aujourd’hui s’avérer obsolètes. Outre cela, les entreprises n’ont plus aujourd’hui l’expertise en interne pour gérer ces systèmes de conception obsolètes.

Selon une étude menée par Aberdeen Group, peu de fabricants ont une stratégie bien définie quant à la migration de leurs plans 2D en CAO 3D. Dans cette étude, intitulée « Best Practices for Migrating from 2D to 3D CAD » (Bonnes pratiques pour migrer de la 2D vers la CAO 3D), parmi les entreprises les mieux classées, 21 % ont migré leurs données héritées 2D en 3D uniquement sur la base d’une gamme de produits/projet spécifique, et 50 % au fil des besoins. Dans le même groupe, 64 % sont plus susceptibles de déployer des outils de transition pour les aider à travailler avec des données CAO tierces ou pour exploiter les données héritées 2D existantes.

Mais avant de transformer les données 2D en 3D, il convient de répondre à certaines questions. Ce produit génère-t-il beaucoup de revenus ? Est-il étroitement lié à d’autres produits ayant connu un succès ? Y a-t-il une opportunité de croissance future sur le marché ? Si la réponse à l’une de ces questions est oui, il est recommandé de convertir vos données 2D en 3D.

Un programme de conversion efficace nécessite une planification, une préparation et une logistique attentives. Les approches de migration diffèrent selon les entreprises en fonction d’une grande variété de facteurs. Certains fabricants décideront de ne convertir aucun plan 2D et de concevoir tous les nouveaux produits en 3D. En général, cette stratégie est adoptée lorsque les changements des anciennes gammes de produits sont rares ou lorsque les nouveaux produits ne sont pas des reprises de produits précédents.

Une autre approche consiste à convertir les plans 2D selon les besoin ou uniquement ceux des gammes de produits susceptibles d’offrir une rentabilisation des investissements. Il est également possible de migrer tous les plans 2D en CAO 3D, bien que cette option soit rarement envisagée en raison du coût élevé qu’elle engendre, du calendrier qu’elle impose et des ressources étendues qu’implique son exécution.

Certains fournisseurs proposent des outils 2D/3D qui facilitent la migration de la 2D en 3D et permettent aux utilisateurs d’exploiter la totalité de leurs données et de leur expertise 2D, avant d’apprendre à utiliser le logiciel 3D. Idéalement, l’outil 3D doit fournir une option de lecture/écriture directe des fichiers natifs 2D, tout en conservant une associativité complète avec le modèle 3D. Cette interopérabilité permet aux ingénieurs de réutiliser les fichiers 2D pour construire des modèles 3D, puis de communiquer le résultat du prototypage numérique aux partenaires qui travaillent dans des environnements 2D.

Image de florsignol

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>