Quel concept : l’importance de la phase initiale de la conception

conceptL’étape préliminaire de tout projet de développement de nouveaux produits est la conceptualisation. Durant cette étape, les ingénieurs et concepteurs explorent et affinent rapidement les idées lors de séances de réflexion informelles et collaboratives, au cours desquelles une grande variété de conceptions (sous forme d’esquisses, de dessins et schémas 2D, et de modèles et rendus 3D) sont examinées et évaluées jusqu’à ce qu’un concept final soit collectivement choisi.

Pendant ce temps, des idées peuvent être grossièrement esquissées sur des tableaux blancs ou sur papier. Une enquête récente intitulée « Trends in Concept Design » réalisée par PTC illustre les méthodes de capture des concepts ou idées. Le plus grand pourcentage des 214 personnes qui ont participé à cette enquête (27 %) ont indiqué que les concepts étaient capturés par voie électronique sous forme de données 3D. Toutefois, immédiatement derrière eux, 21 % des participants ont indiqué que les concepts étaient plus souvent partagés sous forme d’esquisses tracées à la main sur papier.

Quel que soit le mode de capture des idées, c’est à la phase de conceptualisation que se réunissent les esprits les plus brillants de l’entreprise pour générer des idées, qui sont ensuite évaluées, transformées, fusionnées et réincarnées. Les idées les plus innovantes sont générées par une série d’allers-retours itératifs entre plusieurs sources, puis sont filtrées en fonction des points de vue divergents de chaque participant jusqu’à ce qu’un consensus se fasse sur une conception proposée. L’identification minutieuse des exigences du produit final (intention de conception) est extrêmement importante à cette étape, car c’est elle qui permet de filtrer les idées pour garantir que le produit atteindra ses objectifs. Lors de l’évaluation, les idées doivent être analysées afin de vérifier leur conformité aux objectifs et exigences. Les entreprises doivent également évaluer de façon réaliste leurs technologies actuelles et déterminer si elles sont suffisantes pour concevoir et fabriquer le produit proposé.

Autre raison pour laquelle l’étape du concept revêt une importance stratégique dans la conception du nouveau produit : c’est là que la majorité des coûts totaux de développement sont engagés. D’après l’ASME (American Association of Mechanical Engineers), près de 75 % du coût de fabrication d’un produit type est engagé avant la fin de l’étape de la conceptualisation, ce qui signifie que les décisions prises après ce stade ne peuvent avoir d’incidence que sur 25 % seulement du coût d’un produit.

L’enquête de PTC, réalisée en juillet 2011, confirme cette statistique. Ses résultats montrent que 61 % des participants affirment que 61 % des coûts de développement totaux d’un produit sont entièrement engagés à cette étape de la conception. 43 % d’entre eux déclarent que 71 % du coût total du produit est fixé avant la fin de la phase de conceptualisation. Par conséquent, si les décisions prises durant cette phase préliminaire de la conception sont mauvaises, les fabricants risquent de perdre la plupart des fonds engagés avant même le début de la production.

Les bons concepts prennent du temps

Les fabricants commettent souvent l’erreur de se concentrer sur un seul concept à un stade trop précoce et de passer trop rapidement à l’étape de la conception détaillée, généralement parce qu’ils subissent les pressions extérieures de la direction, des commerciaux et du personnel marketing. 67 % des personnes ayant participé à l’enquête de PTC ont indiqué avoir consacré moins de 30 % du temps total de développement produits à l’étape de la conceptualisation.

Il en résulte souvent de mauvaises décisions de conception qui génèrent des coûts élevés en aval, lorsque des problèmes de conception se posent aux étapes ultérieures. Pour éviter de tels désastres, les fabricants doivent prendre leur temps à cette phase cruciale et accorder à leurs concepteurs suffisamment de temps pour évaluer plusieurs idées et conceptions.

71 % des personnes ayant participé à l’enquête de PTC ont affirmé qu’elles exploraient et évaluaient de deux à cinq concepts avant de passer à la phase de la conception détaillée lors du développement. Près de la moitié d’entre eux (49 %) explorent seulement deux ou trois concepts. Bien qu’il n’y ait pas de nombre défini de modèles de concept à évaluer avant de faire passer les conceptions proposées au stade suivant, les concepteurs devraient disposer des outils et du temps nécessaires pour évaluer le plus de conceptions possible.

Image de Jordanhill School D&T Dept

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>