Défendre la conception 2D

2d-cad-drawingEn dépit de tous les efforts déployés par le service marketing des éditeurs de solutions de CAO et de tous les articles élogieux sur les avantages de la conception 3D, il reste toujours des fabricants qui conçoivent leurs produits en 2D. Il suffit pour s’en convaincre de voir les millions d’utilisateurs d’AutoCAD qui refusent d’abandonner ce logiciel N° 1 sur le marché du développement de produits en 2D.

Dans le cadre d’une enquête sur les tendances de la CAO dans la conception de produits, PTC a interrogé plus de 7 000 utilisateurs CAO, directeurs d’ingénierie et responsables de fabrication dans le monde et leur a demandé d’estimer leur utilisation de la CAO. Près de la moitié des personnes interrogées (47,3 %) continuent d’utiliser une combinaison d’outils de conception 2D et 3D, et plus de 10 % utilisent exclusivement la 2D. Et 41,2 % des personnes interrogées utilisent principalement un logiciel de conception 3D.

D’où la question : pourquoi autant de produits sont-ils encore conçus en 2D ? Certes, les avantages ont été largement mis en valeur et analysés dans différentes recherches portant sur le secteur et les utilisateurs finals. Certes, le prix des logiciels de conception 3D et du matériel utilisé pour leur exécution a connu une baisse brutale récemment. Certes, les étudiants en ingénierie connaissent bien les techniques de conception en 3D, longtemps avant de décrocher leur diplôme. Peut-être l’argument en faveur d’une transition vers la 3D a-t-il laissé la place à une stratégie permettant de tirer le meilleur parti de la 2D et de la 3D.

Interrogés sur les principaux avantages liés à la conception 2D, les participants à l’enquête PTC ont avancé trois réponses principales. Une petite majorité (52 %) expliquait que des membres importants de l’équipe maîtrisaient parfaitement la conception en 2D. 47 % ont répondu qu’il était plus facile de réutiliser les données existantes. Et 44,6 % utilisent la 2D parce que c’est moins cher.

Pourquoi la 2D est encore utilisée

Certaines applications de conception ne nécessitent pas la sophistication de la conception 3D. Pour les produits à la symétrie radiale parfaite, la 2D suffit généralement à la conception. Tuyauteries simples, plans d’usine, tôleries, schémas de processus, cartes électroniques et de circuits imprimés (sauf en cas de conditionnement problématique), schémas de machines classiques : ces conceptions peuvent être créées avec davantage d’efficacité en 2D.

Les environnements de conception hybrides 2D/3D sont plus fréquents dans le secteur des machines. La conception de systèmes électriques et de schémas de carte de circuits imprimés reste du domaine de la conception 2D même si certains spécialistes affirment que la conception 3D faciliterait les conceptions de connectivité et résoudrait les problèmes plus rapidement, notamment pour les faisceaux de fils.

L’élaboration du concept ne requiert pas non plus une conception 3D. Les concepteurs peuvent estimer qu’il est plus facile et plus rapide de créer un concept à l’aide d’outils 2D. L’essentiel est de pouvoir capturer ces données 2D de façon numérique, qui pourront alors servir de base au modèle 3D dès l’entrée dans la phase de conception détaillée. De nombreux éditeurs de logiciels de CAO 3D s’efforcent d’intégrer des outils de conception 2D souples à leur logiciel de conception 3D afin de faciliter l’élaboration du concept et la conception de schéma.

Malgré tous les avantages avérés de l’adoption de la 3D pour la conception de produits, il faut admettre que les logiciels de modélisation paramétrique 3D basée sur un historique sont d’une grande complexité. La nécessité d’une telle transition n’apparaît pas donc pas clairement aux yeux de sociétés fabriquant des produits simples. Il existe néanmoins des outils 3D de modélisation directe plus faciles à utiliser et mieux adaptés aux besoins de la plupart des utilisateurs de la 2D. Plus souples, plus intuitifs, ils permettent aux utilisateurs de manipuler la géométrie avec moins de contraintes ou de fonctions interdépendantes.

De nombreux utilisateurs de la 2D qui ont participé à l’enquête PTC envisagent pourtant la transition vers la 3D pour une multitude de raisons. Des personnes interrogées, 10 % seulement sont des partisans indéfectibles de la 2D. Parmi les autres, 28,3 % envisagent d’adopter la conception 3D dans un avenir plus ou moins proche, et 34,7 % pensent à la transition mais n’ont pas encore pris de décision.

Image de cesarharada.com

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>