Creo, AnyMode Modeling et le modèle de données commun

PTC a-t-il pris la meilleure approche vis-à-vis de la technologie AnyMode Modeling, de Creo Parametric, de Creo Direct et du modèle de données commun ?

Nous en sommes convaincus, et je vais profiter de cet article pour refaire le point sur notre stratégie et notre approche, et examiner les approches d’autres technologies.

Les systèmes CAO classiques offrent bon nombre de fonctions puissantes aux développeurs de produits. Trop, soulignent certains de nos clients. Selon eux, un seul bloc monolithique ne convient pas à la plupart des utilisateurs ; c’est comme si vous engagiez tout un orchestre alors que vous avez simplement besoin d’une caisse claire. Et bien sûr, un orchestre requiert un expert compétent, un chef.

C’est pourquoi PTC a créé une série de petites applications, plus maniables, adaptées aux rôles spécifiques du développement de produits. Il en existe une pour les analystes, une pour les responsables de la conception, etc.. Cette partie de la stratégie Creo repose sur une technologie novatrice, appelée AnyRole Apps, et offre la bonne application, avec les fonctionnalités appropriées et adaptées à l’utilisateur cible. Il ne s’agit donc plus des systèmes monolithiques de CAO 3D utilisables uniquement par des spécialistes de la CAO 3D.

Les utilisateurs qui privilégient la valeur et les avantages de l’approche de modélisation paramétrique se tourneront vers Creo Parametric. Par contre, Creo Direct offre aux utilisateurs peu habitués à la 3D une approche plus facile à utiliser et à comprendre.

Cependant, travailler avec toutes ces petites applications soulève une autre question : que se passe-t-il réellement lorsque vous faites passer une conception d’une application Creo à une autre ? Jusqu’ici, l’inefficacité de l’industrie CAO en matière d’interopérabilité a été flagrante.  Comment un concept développé par un utilisateur avec une approche et une application particulières (comme Creo Direct) va-t-il fonctionner dans une autre application (comme Creo Parametric) ? AnyMode Modeling est une technologie novatrice qui assure une circulation fluide des données de conception entre les applications et les utilisateurs, sans aucune perte de l’intention de conception.

Comment, dès lors, garantir la synchronisation des données ? Voyons comment d’autres applications bureautiques abordent le problème. Prenons Microsoft Word. Un nouvel utilisateur peut ouvrir un document existant et le modifier à sa guise (suppression, modification ou ajout de contenu) sans se soucier du suivi des modifications qu’il apporte. Un utilisateur avancé ouvre ensuite ce document, constate les modifications effectuées, consulte le suivi des modifications, accepte ou refuse les modifications, ou encore combine plusieurs modifications en une seule. Cette approche est à la fois simple et puissante : simple car le nouvel utilisateur ou l’utilisateur débutant n’est pas limité et peut modifier le document comme il veut ; et puissante car l’utilisateur avancé peut suivre chaque modification et l’utiliser comme entrée. Microsoft Word est une application unique mais son concept et son approche présentent beaucoup de similitudes avec le fonctionnement d’AnyMode Modeling : suivi des modifications apportées par différents utilisateurs dans les différentes applications Creo utilisées. Mike Campbell, vice-président de la division produits Creo chez PTC, a présenté cette approche en décembre 2010 :

Un utilisateur débutant ou occasionnel de la CAO 3D peut utiliser Creo Direct pour créer ou modifier des conceptions ; un utilisateur avancé peut utiliser Creo Parametric et voir toutes les modifications, les accepter, les rejeter ou les améliorer.

Et ne confondez pas cette approche avec ce qui se passe chez de nombreux éditeurs logiciels classiques dont la plupart continuent à développer des systèmes de CAO 3D monolithiques réservés à des spécialistes de la CAO, qui mettent des mois ou des années pour maîtriser parfaitement les approches paramétrique et directe dans un environnement unique. Ces approches technologiques se divisent en deux catégories :

  • La première essaie de capturer les modifications de conception et de les relier, automatiquement et intelligemment, à l’intention de conception du modèle CAO paramétrique d’origine. Avec cette approche, le système de CAO travaille avec de nombreuses hypothèses appliquées en temps réel, certaines modifications étant appliquées et d’autres pas. La perte de l’intention de conception est un risque réel. À ce jour, seuls des prototypes existent pour cette technologie. 
  • La deuxième dépend essentiellement de l’expertise de l’utilisateur CAO. Celui-ci doit choisir avec soin le mode de modélisation le plus adapté. Lorsque vous changez de mode au cours d’une série de tâches de conception, il se peut que l’intention de conception capturée dans un mode ne soit pas disponible dans l’autre.

Les deux approches présentent des difficultés. Premièrement, il faut utiliser un système de CAO 3D monolithique qui implique nécessairement des utilisateurs spécialisés dans cet outil de CAO, ce qui en limite donc l’utilisation au sein de l’équipe ou de l’entreprise. Deuxièmement, les hypothèses (générées par le système de CAO ou l’utilisateur) peuvent entraver l’évolution de la conception.

Nous sommes convaincus que notre stratégie est la meilleure, et il semble que nous ne soyons pas les seuls à le penser. En fait, nous cherchons à faire simple.

L’expérience utilisateur actuelle peut clairement être améliorée, et nous avons le projet d’optimiser le workflow et la présentation des modifications pour les différents utilisateurs dans les différentes applications. Par exemple, nous souhaitons avoir la possibilité de réduire toutes les modifications effectuées dans Creo Direct de façon à ce que celles-ci ne viennent pas encombrer l’arborescence de fonctions dans Creo Parametric.

Toute stratégie digne de ce nom implique beaucoup de travail et nous allons nous y atteler, pour des semaines, des mois et des années.

Cet article a été publié dans Contenu de Creo 1.0 avec les mots-clefs : , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

2 commentaires

  1. Tim Haas
    Le octobre 19, 2011 à 10:39 | Permalien

    Are any demos of long awaited App switching technology, available?

    The only thing that justifies a name change for ProE to Creo is app switching and multiple apps working seamlessly together, which is not available in Creo 1.0.

    • Geoff Hedges
      Le octobre 19, 2011 à 3:23 | Permalien

      Hello Tim,

      Thanks for your question, the ‘App switching’ technology is currently in development, so no demos are available yet. As soon as the product team’s in a position to share, we’ll post a demonstration.

      Best Regards,
      Geoff Hedges

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>