Client Creo : Conception de prothèses remplaçant des membres humains

Dans un épisode précédent de Product Design Show, Vince et Allison nous ont présenté College Park, une société spécialisée dans la conception de prothèses de pieds. Quelques années et une dizaine d’ingénieurs talentueux ont été nécessaires pour créer iPecs Lab à Fraser (Michigan). iPecs Lab fournit aux ingénieurs d’études les données empiriques nécessaires à la création d’un membre artificiel qui soit comme une vraie extension du corps de l’amputé.

Avant iPecs Lab, les ingénieurs de College Park communiquaient avec le porteur et le prothésiste pour effectuer les ajustements. Avec le dispositif sans fil iPecs Lab, c’est le corps qui fournit le retour d’information, indiquant par exemple les zones d’inconfort (où les forces exercées sont trop extrêmes) pour le porteur. La cellule de chargement de l’appareil a une taille similaire à celle d’un téléphone portable et est placée entre la chaussette et la prothèse. L’ingénieur peut apporter quelques modifications de conception à partir des informations recueillies par l’appareil.

Les nouvelles conceptions de prothèses de pieds, comme la Soleus, reposent sur la technologie iPecs Lab. La Soleus est conçue pour utilisation moyenne à élevée et offre une démarche souple au porteur. Ce résultat est obtenu à l’aide d’une série de ressorts répartis sur la longueur du pied – une technologie appelée Integrated Spring Technology (iST). Ainsi, lorsqu’une personne marche, en commençant par la frappe du talon, les deux ressorts arrière de la prothèse s’activent. Alors que le pied continue son mouvement, il transfère le poids du ressort arrière vers le ressort du milieu et le ressort avant. Vince et Allison vous montrent ce mouvement décomposé au ralenti dans cet épisode de Product Design Show.

Pour le directeur de l’ingénierie, Mike Leydet, tous les éléments et les efforts nécessaires à la conception d’une prothèse de pied vous apprennent l’humilité. « Le mouvement du corps humain au cours de la marche est d’une complexité inouïe. C’est pourquoi nous avions besoin d’appareils et de capteurs [comme l’iPecs Lab] pour mesurer ces éléments. » Le génie créatif à l’origine d’iPecs Lab, d’Integrated Spring Technology et de la prothèse Soleus a été développé en interne par College Park Industries dans le Michigan. La technologie qui a transféré ce génie dans l’espace de la 3D est celle de Creo Parametric.

Cet article a été publié dans Clients Creo avec les mots-clefs : , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>