Client Creo : Un usage pratique de la conception CAO à Berkeley

Au département Mechanical Engineering 128 de l’Université de Californie à Berkeley, les étudiants étudient la conception CAO, la communication, le travail en équipe, l’animation, et planchent sur un projet qui aide certains à trouver le boulot de leurs rêves. Pour le cours, les étudiants choisissent un modèle moyennement complexe (comme un appareil-photo numérique, une scie à onglet ou une cannelure), puis procèdent à la rétroconception, à la conception en CAO et à l’animation de la conception. Le professeur Dennis Lieu explique qu’il a créé ce cours évolutif il y a près de 20 ans car il « souhaitait présenter à ses étudiants de nouvelles façons de communiquer, et l’animation technique était à la fois nouvelle et efficace. » « De plus, ajoute-t-il, les étudiants prennent beaucoup de plaisir à travailler sur ces projets. » Une recherche rapide de « E128 Berkeley » sur YouTube montre quelques projets finaux remarquables.

A priori, il semble impossible qu’un étudiant à peine sorti de l’adolescence puisse concevoir et animer ces appareils complexes en un semestre. Non seulement c’est possible mais c’est carrément impressionnant. Jetez un coup d’œil sur quelques projets remarquablement réussis comme le Canon 10D DSLR, l’arc et le moteur rotatif (ci-dessous).

Les étudiants peuvent choisir n’importe quel logiciel de modélisation qui leur paraît pratique et approprié pour la conception du produit (par exemple, Inventor, Solidworks, Creo Parametric, 3D Studio et Maya). Pum Sang Cho et son équipe ont apprécié le confort d’utilisation de Creo Parametric. Cho faisait partie de l’équipe de trois personnes en charge du moteur rotatif, et leur histoire vous rappellera votre vie d’étudiant, lorsque vous passiez des nuits blanches sur un projet et affrontiez une courbe d’apprentissage aussi raide qu’une paroi de granit. L’équipe a trouvé son objet d’étude sur Craigslist : un moteur rotatif 13B d’une Mazda RX-7. Ils ont désassemblé le moteur sur un balcon et mesuré les composants à l’aide d’une règle ou d’un compas numérique. Ils ont mesuré et reconstruit chaque composant du moteur du mieux qu’ils pouvaient. Ils ont rapidement perdu la notion du temps et passé des centaines d’heures pour achever le projet en six semaines. Interrogé sur les raisons qui l’ont incité à utiliser Creo Parametric pour créer le moteur rotatif plutôt que d’autres applications connues, Cho répond : « Je reviens à Creo Parametric dès que c’est possible. L’interface me paraît plus intuitive et naturelle que celle de Catia V5 (en particulier pour la cotation) et offre des fonctions plus puissantes que Solidworks. » Ils ont commencé à se familiariser avec Creo Parametric à peine deux semaines avant de se lancer dans le projet. De nombreux étudiants en sciences de l’ingénieur à Berkeley estiment que ce cours est « indispensable » dans leur parcours universitaire. Le professeur Lieu affirme qu’à la fin du cours, certains étudiants connaissent mieux les programmes CAO que lui. Finalement, E128 ressemble à un cours à ne manquer sous aucun prétexte.

Cet article a été publié dans Clients Creo avec les mots-clefs : , , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <strike> <strong>