Le nouveau visage de la CAO

Ces derniers temps, un flot virtuel d’applications conviviales et peu coûteuses sont arrivées sur le marché de la grande consommation, permettant aux utilisateurs de faire à peu près tout : programmer à distance leur télévision, consulter le solde de leur compte bancaire, choisir un itinéraire, commander des billets pour un concert, s’informer des films à l’affiche dans le cinéma du coin, jouer à un jeu, et des milliers d’autres choses encore. Ce déferlement d’applications bon marché et facilement accessibles, téléchargeables sur smartphones et autres périphériques portables, a généré une demande similaire dans le monde du travail pour ce même type de fonctionnalités conviviales et graphiquement attrayantes. Les programmes de CAO classiques quant à eux sont tout, sauf faciles à utiliser. Jusqu’à récemment leur utilisation était essentiellement basée sur du texte et leur navigation comme leur apprentissage n’étaient pas vraiment aisés. Ils s’appuyaient en outre sur des structures de menus arborescentes, quelque peu archaïques. Toutefois en CAO, les interfaces montrent un semblant de transformation, promettant aux ingénieurs et aux concepteurs une expérience utilisateur améliorée.

Des problèmes d’utilisabilité à leur paroxysme

Alors que la plupart des nouvelles versions de programmes CAO mettent l’accent sur une suite étendue de fonctionnalités et sur de nouvelles fonctions puissantes – dont beaucoup ont été développées suite aux demandes des utilisateurs – les applications Web et mobiles sur smartphones et sur tablettes ont suscité l’intérêt des ingénieurs et des concepteurs qui ont soif d’interfaces plus attrayantes, de graphismes et d’animations. En conséquence, pour de nombreux fournisseurs, l’utilisabilité est devenue la préoccupation numéro un lorsqu’ils conçoivent de nouveaux programmes. Suite à la montée en puissance des stations de travail d’aujourd’hui – certaines étant équipées d’un processeur multicœur, d’une mémoire RAM étendue et peu coûteuse, de périphériques d’entrée haute technologie, d’écrans tactiles haute résolution qui ont changé la façon dont les utilisateurs interagissent avec leur système – le temps est venu pour les fournisseurs d’offrir une expérience utilisateur plus riche au niveau des outils de conception, intégrée à un environnement CAO à la fois convivial et riche en graphisme. Le dévoilement progressif est un principe utilisé depuis longtemps en matière d’interfaces utilisateur, qui veut que seul soit affiché le minimum requis de données pour une tâche précise, afin de réduire l’encombrement. Ne sont fournies à l’utilisateur que les fonctions qui lui sont utiles à l’instant T. S’il a besoin de plus de données ou de fonctionnalités, il doit alors aller les chercher dans le programme. La présentation orientée tâche des fonctionnalités est l’une des façons utilisées par les fournisseurs CAO et PLM pour simplifier l’introduction de fonctionnalités plus complexes. Des interfaces simplifiées et plus nettes qui s’appuient davantage sur le graphisme et moins sur le texte facilitent la navigation des utilisateurs dans le programme et leur permet d’accéder aisément aux fonctionnalités dont ils ont besoin pour accomplir la tâche en cours. En lieu et place des tables de produits, la nouvelle version du logiciel Windchill PLM, par exemple, propose une représentation visuelle des produits et des pièces, ce qui favorise la clarté et la simplicité.

La personnalisation facilite l’utilisation

Grâce à une autre amélioration de l’interface, les utilisateurs peuvent personnaliser la page d’accueil du programme. Ainsi, ils ne voient affichées que les informations et les fonctionnalités nécessaires à leur tâche, les données qui leur sont étrangères et donc inutiles étant absentes de leur page d’accueil. Certains fournisseurs cherchent à faire en sorte que les systèmes de menus et les barres d’outils puissent refléter le rôle de chaque utilisateur et, pour ce faire, ils utilisent les technologies d’informatique prédictive. L’architecture modulaire de la suite d’applications de conception Creo de PTC emprunte également à ce même concept, ce qui permet aux utilisateurs de choisir des jeux ciblés de fonctionnalités sous la forme de différents programmes et de les assembler pour répondre à leurs besoins spécifiques.

Des outils virtuels à l’image du monde réel

Inspirés par le monde des jeux vidéo, les fournisseurs veulent à présent intégrer le rendu en temps réel et les nouveaux paradigmes de navigation aux outils de conception pour que les interactions des utilisateurs avec ces outils se rapprochent davantage des interactions du monde réel. Ils y parviennent en étudiant les comportements du monde réel et en les appliquant à la conception des interfaces. L’exploitation des nouvelles conceptions d’interfaces utilisateur et la migration d’un nombre croissant de fonctionnalités de conception vers les périphériques portables pourraient changer radicalement la façon dont les fournisseurs et les utilisateurs envisagent les outils de conception. L’objectif, à long terme, est de fournir aux ingénieurs et aux concepteurs les outils qui leur permettent de concevoir des produits d’une façon à la fois familière, confortable et plus intuitive.

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>