Réflexion conceptuelle : pensée intégrative et expérimentation

La pensée intégrative revêt une importance si capitale aujourd’hui.  Les couvertures CST, installées au-dessus de réservoirs de stockage ou intégrées à des architectures modernes, sont le fruit d’une bonne dose de créativité et d’une certaine ouverture d’esprit. Depuis plus d’un siècle, l’entreprise CST conçoit des couvertures en aluminium et des réservoirs de stockage. Aussi, le projet de construction d’un toit pour une bibliothèque à Washington (DC, États-Unis) entrait parfaitement dans son domaine de compétence. Pour autant, le côté esthétique semblait plus épineux (vous trouverez ici un article concernant l’entreprise).

Qu’à cela ne tienne. Grâce à un processus de pensée intégrative, CST est parvenue à concevoir un toit d’apparence simple mais réellement complexe et à concrétiser l’idée imaginée par l’architecte.

La pensée intégrative est une technique de communication et de résolution des problèmes consistant à élaborer une solution nouvelle et viable, en combinant deux idées apparemment contradictoires.

Comment le client aurait-il réagi si CST avait avoué son incapacité à relever le défi ? Il serait allé voir ailleurs. Voilà pourquoi la pensée intégrative est si cruciale pour rester compétitif, décrocher les contrats et dépasser les attentes des clients.

Selon vous, la pensée intégrative est une nouvelle fois le fait d’illuminés ? Détrompez-vous. Les conceptions découlant de ce mode de pensée s’avèrent largement plus efficaces que celles émanant d’un seul et unique cerveau. La pensée intégrative n’a rien de sorcier. C’est juste une histoire de communication (bien que la communication puisse embarrasser un ingénieur, mais pas un thérapeute).

Considérez les réflexions suivantes et voyez si vous n’êtes pas plus « intégré » que vous le pensez :

1) Écouter les idées et les besoins (concevoir dans une optique de faisabilité et de viabilité, tout en respectant les desiderata du client),

2) Étudier les idées (si vous estimez qu’il n’existe qu’une solution, trouvez-en cinq de plus),

3) Accepter la complexité (véritable moteur de créativité).

Creo repose précisément sur un idéal de pensée intégrative. Grâce à des applications simples, comme Creo Sketch, davantage de collaborateurs au niveau de la chaîne logistique peuvent proposer rapidement leurs idées. Et qui sait ? Ces idées découleront peut-être sur un concept CAO bien réel.

Dans cet épisode du Product Design Show, Vince et Allison nous expliquent comment CST a employé efficacement la communication (et les logiciels) au service de l’esthétisme.

Cet article a été publié dans Clients Creo, Découvrir Creo, Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>