Qu’est-ce que la gestion des données techniques ?

La gestion des données techniques (PDM) est un processus qui permet aux ingénieurs, entre autres, d’effectuer le suivi des données de conception et des données associées, de les contrôler et de les archiver. Ce processus est la plupart du temps assuré par un logiciel implémenté sur un ou plusieurs serveurs et sur plusieurs clients de l’entreprise. Les données gérées incluent généralement des modèles et des dessins issus de différents systèmes CAO. Mais elles peuvent également contenir des nomenclatures, de la documentation, ainsi que des informations de fabrication des produits (PMI).

Que permet de résoudre l’approche PDM ?

Si, pour vous, le PDM est une notion nouvelle, il est utile de savoir quelles difficultés il peut vous aider à résoudre.

Contrôle des versions

Si une seule personne contribuait au développement de produits, la gestion des versions ne serait pas un problème. Mais en vérité, nombreux sont ceux qui contribuent au produit final. Plusieurs ingénieurs peuvent travailler sur la conception initiale alors que les sous-assemblages sont réalisés par différents sous-traitants. Des modifications peuvent être apportées par le Contrôle qualité, les Achats, l’Analyse, le Marketing, voire les clients. Chaque fois qu’un participant intervient, qu’il s’agisse pour lui de créer une conception ou de prendre une décision relative à une conception, les risques augmentent. Comment savoir si votre version des données est la plus récente ? Que se passe-t-il si quelqu’un modifie ces données en même temps que vous ? Comme le fait remarquer Chad Jackson dans un livre électronique à paraître, « celui qui est gagnant, c’est celui qui enregistre le dernier ». Toutefois, ce n’est pas ainsi que se gère une entreprise.

Interdépendances

La conception ne s’arrête pas au modèle 3D d’une pièce. Les pièces sont en relation avec d’autres pièces dans les assemblages, les dessins et les nomenclatures. Si une pièce est modifiée, cette modification sera-t-elle reflétée dans toutes les autres pièces concernées ? Que se passe-t-il si une pièce est utilisée dans plusieurs modèles ou produits différents ? Qu’en est-il des informations de fabrication et des instructions d’assemblage ? La gestion de toutes ces relations entre les fichiers du développement de produits est un travail énorme. Plus le produit est gros et plus les révisions sont nombreuses, plus il est difficile de garder une trace de toutes les opérations. Réutiliser, et ne serait-ce que trouver, une pièce ou un assemblage dans un grand ensemble de données peut s’avérer une tâche fastidieuse. En outre, il est si facile de faire une erreur, puis de la propager en aval jusqu’à ce qu’elle finisse par se traduire par un problème coûteux lors du prototypage ou au niveau de l’atelier de fabrication.

Contrôle d’accès

Protéger votre propriété intellectuelle revient à protéger votre entreprise. Et, dans certains cas, cela relève même de la sécurité publique. Pourtant, souvent, des solutions ad hoc sont apportées, qui feraient frémir n’importe quel département informatique :

  • Dans un environnement mal géré, il est impossible de définir la visibilité et le contrôle d’accès de façon sélective, au niveau d’un simple fichier. Qui plus est, vous ne pouvez pas empêcher l’écrasement de modifications apportées précédemment par d’autres personnes.
  • Le Marketing ou vos partenaires peuvent utiliser des fichiers produit pour créer des présentations attrayantes, pourtant vous ne souhaitez pas qu’ils apportent accidentellement des modifications à une pièce, puis l’enregistrent.
  • Certes, vos fournisseurs peuvent travailler plus efficacement avec une copie de vos fichiers. Toutefois, vous n’aimeriez pas qu’ils aient accès à toutes les informations détaillées sur vos produits.

Quelles difficultés le PDM ne résout-il pas ?

La gestion des données techniques est une approche standard de l’industrie qui permet de répondre à toutes de ces difficultés dans un environnement de développement. Elle a permis aux entreprises d’économiser des millions en leur permettant d’améliorer efficacement les opérations sur leurs données. Mais elle n’est pas vraiment parfaite. Beaucoup d’entreprises qui déploient un système PDM veulent personnaliser la solution pour qu’elle réponde à leurs besoins de traitement particuliers et ils la déploient dans plusieurs groupes métier. Mais tout cela nécessite à la fois des services de conseil et du temps.

Pour en savoir plus sur le PDM

Dans les semaines à venir, nous parlerons plus amplement du PDM dans ce blog. Comment s’insère-t-il dans le paysage de PTC Creo avec ses applications flexibles et son déploiement rapide ? Existe-t-il une solution adaptée pour répondre aux besoins d’un atelier comptant entre 1 et 5 ingénieurs ? Cela est-il possible ? Tenez-vous au courant.

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>