Pfiffner : machines de précision et grands assemblages

Pour beaucoup de gens, la partie automatisation constitue l’élément le plus fascinant lors d’une visite d’usine : systèmes de convoyeur ingénieux, bras robotisés, appareils de nettoyage par ultrasons. Je pourrais rester là à regarder pendant des heures. Enfin, peut-être pas pendant des heures, mais pendant huit minutes, sans aucun doute. Je le sais parce que c’est le temps que dure cette vidéo de Pfiffner (sans son). On y voit tous les éléments et rouages de la machine transfert PT 52-12 fabriquée par la société Pfiffner.

Une fois montée, un bras robotisé saisit les ébauches et les insère dans la machine compacte Pfiffner. Les ébauches passent en tournant par toute une série de stations où elles sont soumises à des opérations de perçage, évidement, forage hexagonal, fraisage angulaire, et autres. Le système retire même les pièces des stations et les retourne pour d’autres opérations d’usinage. On obtient ainsi de petites pièces de précision fabriquées en seulement quelques secondes. La machine transfert PT 52-12 produit de petits éléments métalliques qui sont utilisés dans les automobiles, systèmes de verrouillage sophistiqués, fixations et raccordements.

La société Pfiffner, basée en Suisse, a été fondée en 1976. Si la machine 52-12 permet de fabriquer de petits éléments de précision, sa conception est particulièrement complexe et volumineuse. Des systèmes hydrauliques, électroniques, mécaniques et CNC doivent tous fonctionner parfaitement de manière transparente sur les lieux de production. La société fournit en outre différents types de machines transfert, la plupart avec des composants de conception personnalisés pour répondre aux besoins spécifiques des clients.

Afin de rationaliser ces grands assemblages, Pfiffner a opté pour une utilisation normalisée des logiciels de conception PTC Creo. La société utilise en outre PTC Windchill PDMLink pour la gestion de ses données techniques. Ceci s’avère particulièrement utile dans la mesure où la société possède des établissements satellites en Allemagne, en Chine et en Russie. Pfiffner indique que l’utilisation uniformisée des logiciels PTC lui a permis de réduire considérablement les erreurs de conception. Ce n’est pas un hasard s’il s’agit du principal fabricant mondial de machines transfert. Si vous souhaitez en savoir plus, voici une autre vidéo sur les machines à transfert rotatif :

Cet article a été publié dans Clients Creo avec les mots-clefs : , , , , , , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>