Quel est le meilleur moment pour externaliser des compétences techniques ?

7178292314_bbbc712f2a

Aujourd’hui, les développeurs de produits ont une tâche difficile. Ils sont soumis à des exigences toujours plus élevées (concurrence mondiale accrue, cycles de conception plus courts, personnalisation plus importante, produits plus complexes), avec des budgets qui n’augmentent pas nécessairement au même rythme. Il est par conséquent fréquent que les équipes techniques soient dépassées par les événements. Afin d’améliorer la situation, même de manière temporaire, les entreprises se tournent fréquemment vers l’extérieur et font appel à des compétences techniques externalisées.

Le recrutement de spécialistes externes peut permettre aux entreprises de se retourner lorsque la charge de travail est supérieure aux capacités des ressources disponibles en interne ; c’est-à-dire à maîtriser les coûts tout en permettant la réalisation des projets dans les délais impartis. Ceci est particulièrement vrai dans le cas d’entreprises nouvelles ou de petite taille ayant un pôle de compétences relativement restreint.

La complexité accrue des produits actuels oblige les entreprises à disposer d’outils et de compétences techniques de haut niveau. La mise en place de partenariats avec des spécialistes externes permet aux petites entreprises de tirer parti des compétences de professionnels techniques expérimentés sans avoir à supporter les exigences salariales qui l’accompagnent. Ces petites entreprises peuvent également utiliser des techniques d’ingénierie avancées, telles que l’analyse par éléments finis, sans avoir à supporter l’investissement en temps et en argent que supposerait l’acquisition de ces compétences en interne.

La pénurie en compétences techniques spécialisées détermine la demande

Le recours à des partenaires tiers permet également aux petites entreprises d’accéder à du matériel et à des outils spécialisés dont le coût est prohibitif. Ces outils peuvent n’être requis qu’occasionnellement, rendant ainsi prohibitivement élevés le temps et le coût d’apprentissage nécessaires à leur implémentation en interne. Pourtant, les techniques telles que la simulation et l’optimisation avancées peuvent considérablement faciliter la capacité des petites entreprises à concurrencer des entreprises plus importantes.

Une pénurie mondiale en compétences techniques amène de plus en plus d’entreprises à se tourner vers l’extérieur. La demande en services de simulation et d’optimisation, et en compétences en science des matériaux avancés, notamment les matériaux composites, est particulièrement importante. De nombreuses entreprises sont également confrontées à un manque de connaissances en matière de développement électronique et logiciel, composant essentiel à la conception de produits mécatroniques de plus en plus complexes.

Faire en sorte que le partenariat réussisse

Il est important de garder à l’esprit un certain nombre de facteurs lors de l’externalisation de compétences techniques, que ce soit sur du long terme ou au cas par cas, en fonction des besoins d’un projet. L’utilisation d’un système de gestion des données techniques (PDM) sera nécessaire pour le stockage de l’ensemble des données de conception du projet afin d’assurer une gestion efficace des fichiers et d’informer tous les membres de l’équipe de conception de l’état d’avancement du projet et des modifications apportées à la conception.

L’implémentation de certains outils de collaboration peut également faciliter les échanges entre les consultants externes et les ingénieurs qui travaillent en interne. Les outils de conférence vidéo, tels que Skype et WebEx, ainsi que les nouveaux outils sociaux de conception peuvent également améliorer la communication entre les consultants externes et les membres de l’équipe de conception interne. La planification régulière de revues de conception hebdomadaires permet de s’assurer que tous les membres de l’équipe, à l’intérieur et à l’extérieur de l’entreprise, sont sur la même longueur d’onde et que les attentes sont satisfaites.

Il importe également, dès le début du partenariat, de fixer fermement et clairement le rôle que jouera le consultant au sein du projet et comment ses responsabilités évolueront. Une fois ces règles définies, il conviendra d’établir un accord contractuel formel relatif aux droits de propriété intellectuelle. Le contrat devrait aussi spécifier des niveaux de protection clairs, ainsi que les actions correctives à mettre en œuvre en cas de problème.

Correctement menée, l’externalisation des compétences techniques peut aider les entreprises nouvelles ou de petite taille à être compétitives dans un contexte concurrentiel homogène, face à des entreprises plus grandes et mieux établies, en leur permettant d’exploiter des compétences et outils techniques de haut niveau qui leur étaient auparavant inaccessibles.

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>