Crowdsourcing : la puissance de l’innovation ouverte au service de la conception de produits

La conception de produits se transforme rapidement en une activité collective impliquant non pas les personnes responsables de la conception physique et de la fabrication, mais les clients, les passionnés et les inventeurs en herbe. Cette nouvelle tendance (on parle de « démocratisation de la conception ») a pris de l’ampleur, notamment grâce à Internet, aux médias sociaux et aux réseaux qui lient étroitement les entreprises aux clients et aux marchés.

Le crowdsourcing (le fait de confier des tâches à un vaste groupe de personnes généralement via Internet) permet de changer radicalement la manière dont les entreprises innovent. Les entreprises ont ainsi la possibilité de savoir si les produits auront du succès avant même de les fournir. Il n’est plus question de fabriquer des produits et d’attendre de voir si le marché réagit favorablement.

D’ailleurs, le crowdsourcing est bien plus que cela. Il permet aux entreprises d’exploiter le savoir et la créativité des masses afin d’améliorer leurs propres capacités d’innovation. Il les oblige à repenser leur propre processus d’innovation interne, à prendre conscience qu’il est possible d’utiliser les connaissances détenues par le public et à s’efforcer de lui offrir cette innovation en retour.

Plates-formes de crowdsourcing chez les start-ups

Certaines start-ups apparues ces dernières années offrent des plates-formes qui leur permettent d’exposer plus largement leurs difficultés internes et de faire participer tout le monde à la résolution de ces problèmes. Les petites entreprises, qui n’ont pas le budget nécessaire pour solliciter leurs clients ou un public plus large, devraient travailler avec un spécialiste ou une plate-forme de crowdsourcing afin de se lancer rapidement dans cette démarche.

Les plates-formes logicielles permettent aux personnes et aux entreprises de collaborer avec les « masses » via un processus en trois étapes. Les utilisateurs soumettent un défi ; l’entreprise collabore avec un réseau de « solutionneurs » ; si la solution est acceptée, le « solutionneur » est rémunéré pour son travail. Vous trouverez une liste de toutes les plates-formes d’innovation ouverte et de crowdsourcing sur le site Board of Innovation.

Le géant General Electric s’est associé à une de ces plates-formes de crowdsourcing, Quirky, pour créer Inspiration Platform, un forum invitant le public à innover à partir des technologies produites par GE. Le site fournit une liste de brevets que les inventeurs peuvent consulter et utiliser dans les biens de consommation. Quirky et GE ont lancé en commun une initiative de développement, appelée « Wink: Instantly Connected », pour créer une ligne de produits basés sur des applications.

Si les deux sociétés se disent ouvertes à toutes les idées, le centre d’intérêt principal est la domotique, par exemple les appareils commandés par smartphone et l’Internet des objets. Des inventeurs soumettent des idées et utilisent le grand éventail de brevets de GE relatifs à la sécurité et à la santé.

Commercialisation des produits issus du crowdsourcing

Sans prétendre à l’exhaustivité, passons en revue quelques beaux exemples d’un crowdsourcing réussi, grâce à des entreprises qui ont mis la conception entre les mains du public.

Fiat Mio. La première voiture au monde issue du crowdsourcing remonte à 2009 lorsque Fiat Brazil a proposé au public de participer à la conception de son prochain véhicule. Résultats : plus de 11 000 idées soumises via Twitter et Facebook et provenant de 120 pays. Le prototype de la Mio est sorti en 2010 et a remporté de nombreux prix dans les salons automobiles. Regardez cette vidéo, Fiat-Making of Project Fiat Mio—A car for the future (en portugais sous-titré en anglais).

Casque à écouteurs V-Moda Crossfade M-100. Ce casque à écouteurs dernier cri a été conçu par 200 artistes et plébiscité par 10 000 amoureux de la musique. L’entreprise a collaboré avec 200 personnes (rédacteurs, artistes, DJ, musiciens et mélomanes) pour créer ce casque.

Razer Edge, la tablette Windows 8 de Razer pour le jeu. Razer Edge a été conçu par les joueurs. L’entreprise leur a demandé de préciser, via Tweeter ou Facebook, les spécifications qu’ils souhaitaient pour la tablette à concevoir. Plus de 10 000 personnes ont débattu du chipset, du poids et de l’épaisseur, des fonctions et du prix qu’elles étaient prêtes à payer.

Cet article a été publié dans Réinventer la conception, Uncategorized avec les mots-clefs : , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>