Revues de conception : le « problème oublié »

Si c’est un jour de semaine, vous avez certainement une revue de conception prévue dans votre agenda.

C’est ce qu’affirme Chad Jackson, analyste principal de Lifecycle Insights et auteur d’un nouveau livre électronique, « Mitigating Waste, Delay, and Risk in Today’s Design Reviews ». Selon lui, les développeurs de produits participent à environ 20,5 revues de conception par mois, soit presque une par jour ouvrable.

Et ce chiffre ne vaut que pour les petites entreprises. Une grande entreprise peut affecter à un employé 57 revues par mois, presque trois par jour !

« Le problème posé par de telles quantités affecte à la fois les ingénieurs et les non-ingénieurs », écrit-il. « Mal géré, il va détourner la productivité pour surmonter les obstacles [de la revue de conception] au lieu de la consacrer au cycle de conception. »

D’où Chad Jackson tire-t-il ces chiffres ? De l’étude 2014 sur la validation et la revue de conception, une enquête qui a interrogé 286 créateurs, responsables, dirigeants et autres professionnels du développement de produits (les détails et les résultats sont visibles dans ce document infographique au format PDF).
Étonnamment, Chad Jackson ne recommande pas de diminuer le nombre de revues. Il explique que cette hausse des chiffres est provoquée par la participation accrue de l’ensemble de l’entreprise au cycle de revue. Et c’est une bonne chose.

Auparavant, une revue de conception se limitait à un échange d’informations entre ingénieurs. Aujourd’hui elle implique des cadres dirigeants, la fabrication, les équipes de service, et bien d’autres intervenants encore – chacun apportant des connaissances utiles à la conception de produits dès le début de son évolution. D’après Chad Jackson, pour 100 ingénieurs et experts CAO dans le processus de revue de conception, vous avez 123 intervenants non spécialisés en CAO.

Mais des obstacles persistent, en telle quantité qu’il les appelle le « problème oublié » du développement de produits. Encore qu’il serait plus juste de parler de « problèmes » car on parle ici de menaces de sécurité, de communication avec des utilisateurs non CAO, de partage de formats incompatibles, etc. Rappelons aussi que l’ingénieur d’études doit consacrer du temps supplémentaire pour assurer le bon déroulement de la revue.

À côté de tous les avantages d’une participation élargie à l’ingénierie, les revues de conception peuvent entraîner des pertes de productivité en éloignant chacun de ses tâches attitrées.

Dans son livre électronique, Chad Jackson examine de plus près les résultats de l’étude 2014 sur la validation et la revue de conception, et la signification de ceux-ci. Il observe également la manière dont la revue de conception a évolué et est devenue moins facilement gérable avec le temps.

Mais ne désespérez pas, il propose aussi des solutions pour les entreprises qui veulent une revue de conception plus efficace.

Pour en savoir plus, téléchargez le livre électronique « Mitigating Waste, Delay, and Risk in Today’s Design Reviews ».

Mitigating Waste, Delay, and Risk in Today’s Design Reviews

Vous souhaitez en savoir plus sur les solutions de PTC pour la validation et la revue à l’échelle de l’entreprise ? Visitez notre Centre de solution dédié.

 

 

 

 

Cet article a été publié dans Avantages de Creo, Technologie Creo avec les mots-clefs : , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>