Directe ou paramétrique : quelle est la meilleure approche pour remporter de nouveaux contrats ?

Vous voilà en réunion face à un client potentiel. Il se tient légèrement en arrière, vous vous penchez en avant. Les questions fusent et remplissent la pièce. Une de vos tâches est de répondre au client avec assurance, pour le convaincre que votre entreprise peut répondre à tous ses besoins.
Drôle d’endroit pour parler d’une application de CAO. Pourtant, les outils de conception ont toute leur place dans ce genre de conversation lorsque les ingénieurs commerciaux ont besoin de présenter les conceptions potentielles via des maquettes et d’intégrer les modifications demandées par le client, tout cela en temps réel.

Dans ce scénario, quelle est la méthode de modélisation la plus appropriée ? Directe ou paramétrique ? C’est le sujet de cet article.

Directe : intégrer les modifications imprévues La modélisation paramétrique a longtemps été la seule approche possible pour les ingénieurs commerciaux. La plupart des modèles 3D de conception détaillée étaient créés suivant cette approche, ce qui laissait peu de choix pour les modifications ultérieures. Or la modification de ces modèles par des ingénieurs commerciaux risque d’entraîner des erreurs. Les modèles comportant de nombreuses fonctions peuvent présenter facilement des défauts, en particulier lorsqu’ils sont modifiés par des personnes qui n’ont pas participé au travail de conception d’origine. Ces erreurs peuvent perturber la négociation commerciale ou y mettre fin.

La modélisation directe peut se révéler très utile dans ce cas. Les modifications effectuées avec l’approche directe sont nettement moins limitées qu’avec l’approche paramétrique. En effet, les modifications à l’aide des méthodes paramétriques sont limitées aux fonctions utilisées à l’origine pour créer le modèle 3D. L’approche directe permet d’éditer simplement la géométrie indépendamment des fonctions qui ont servi à créer le modèle. En outre, les défauts du modèle peuvent seulement résulter d’une modification directe en cas d’échec du calcul de la géométrie et non pas en cas d’échec de la fonction.

Les ingénieurs commerciaux peuvent donc utiliser les méthodes directes pour intégrer plus facilement des modifications demandées par le client sans grande crainte d’entraîner une erreur dans le modèle.

Paramétrique : respecter les règles de configuration Donc, l’approche directe convient mieux aux ingénieurs commerciaux ? Évitons les conclusions hâtives.

Tout comme le processus de conception lui-même, les ingénieurs commerciaux ne peuvent pas intégrer les modifications demandées par le client sans aucune contrainte. Ces contraintes peuvent provenir du bureau d’études, de l’approvisionnement, de la fabrication ou d’autres départements participant à la conception. Le bureau d’études peut avoir des règles de mesure pour accepter un poids plus élevé et éviter une défaillance catastrophique. L’approvisionnement peut n’autoriser que les pompes d’un certain fabricant. La fabrication peut ne pas accepter la combinaison de certains composants dans un assemblage, car leurs matières ne peuvent pas être soudées ensemble. L’approche directe ne permet pas d’incorporer aussi précisément l’intention de conception, que celle-ci soit définie par le bureau d’études ou par un autre département. En l’absence de toute règle, les ingénieurs commerciaux peuvent se retrouver avec un produit irréalisable ou à un prix prohibitif.

Les méthodes paramétriques peuvent alors être une solution pour les ingénieurs commerciaux. Cette approche inclut des outils puissants et intelligents pour intégrer ces règles de configuration au modèle. Les ingénieurs commerciaux peuvent ainsi éviter de prendre des engagements qu’ils ne pourront pas tenir ou d’anéantir tout le profit qui pourrait découler du contrat.

Que choisir ? Ce serait si facile si un gagnant se détachait nettement… Je suis au regret de vous décevoir, mais les ingénieurs commerciaux ont besoin d’une solution plus nuancée.

De mon point de vue, les ingénieurs commerciaux ne peuvent pas se contenter uniquement de l’une ou l’autre approche. Ils ont besoin d’une application CAO compatible avec les deux approches. L’approche paramétrique permet d’intégrer un minimum de l’intention de conception afin d’éviter les catastrophes. L’approche directe peut être utilisée pour intégrer les modifications demandées par le client, dans les limites du possible.

C’est ma conclusion. Et vous, qu’en pensez-vous ? Vous êtes un partisan de la modélisation paramétrique ? Vous préférez l’approche directe ? Vous convenez avec moi que les deux approches sont nécessaires ? Exprimez-vous et faites-nous connaître votre point de vue.

En vous remerciant par avance pour le temps consacré à cette lecture et en espérant vous retrouver très bientôt. Merci de votre attention !

Note de l’éditeur : Visitez notre page PTC Creo Direct pour en savoir plus.
Cet article de blog a été autorisé pour hébergement par PTC. Les concepts, les idées et les opinions exposés dans cet article appartiennent à Chad Jackson, analyste indépendant chez Lifecycle Insights.

Cet article a été publié dans Réinventer la conception avec les mots-clefs : , , , , , . Bookmarker le permalien. Les trackbacks sont fermés, mais vous pouvez laisser un commentaire.

Un commentaire

  1. Ertan
    Le mai 26, 2014 à 9:30 | Permalien

    Parametric approach will be useful in design changes but, if this parametric aproach embedded in direct software such as feauture recognation. This going to be the most powerful one. Nobody can say only parametric or only direct aproach is better than another. As a machine designer i want a software that permits rapid design changes with an ordinary system requirements. Other parametric softwares requires 16, 32 ram and i7 for crowded assemblies. But now i use CoCreate v17 easily, in thousands of parts with only my i7 4gb ram laptop. Speed is evreything for machine designers, and parametric approach does not have this

Poster un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <pre> <q cite=""> <s> <strike> <strong>